La finale de Coupe de France comme vous ne l’avez jamais vue

On a de la chance d'être ici, sur France Télévision.

On a de la chance d’être ici, sur France Télévision.

On va pas se mentir, ce Bordeaux-Evian, combat intérieur de Jean-Louis Borloo dans une réunion ministérielle au moment de demander à boire, n’a aucun intérêt sur le plan du jeu proposé, on a donc décidé de noter tous les acteurs du match sauf les 22 sur le terrain.

 Réalisation: France Télé a mis les moyens, musique de la coupe de France ridicule, l’application sur tablette ou smartphone sur francetvsports pour ne rien rater du match. Même avec ces atouts majeurs, ça sent le 9% de parts de marché. Ça reste un score honorable, il y a quand même Thalassa sur la 3. À noter l’emploi de la caméra super slow motion HD sur Maurice Belay qui dévisse en tribunes, des images rares. Petit plus: le reportage sur les présidents qui remettent les coupes, ça change de la pub pour TeleFoot à la mi-temps sur TF1. 5/10

Maillots: Non mais c’est quoi ces maillots pour Bordeaux? Le col blanc de fraîcheur même pas repassé correctement? (Un conseil pour nos lecteurs de la part de Super Nanny, l’amidon pour un col dur comme du béton.) Les numéros en Comic Sans MS. Tu crois que tu vas les vendre ces maillots? Tu crois que le fanboy il rentre à la boutique officielle de Bordeaux Centre, et il demande un maillot Finale de CDF avec flocage 18?
Pas beaucoup mieux coté savoyard avec un col bleu roi en polymères plastiques qui doit bien gratter. 2/10

Entraîneurs: n’est pas Paganelli qui veut. Le pauvre stagiaire qui a tenté de recueillir les impressions en cours de matchs l’a réalisé à ses dépends. Gillot a porté ses couilles et refusé catégoriquement d’offrir son opinion sur le déroulement de la rencontre au préposé bord de terrain de France 2. Un bon point pour lui, auquel vient s’ajouter la cravate bleue et bordeaux aux couleurs du club, tout a fait dans l’esprit Coupe de France.

En revanche, Dupraz mélange clairement les torchons et les serviettes. Pour lui, tous les diffuseurs se valent alors pourquoi ne pas nous donner son opinion sur le match. Manque clair de self-respect. 6/10

L’ambiance au Stade de France: Une affiche alléchante a permis de remplir la moitié du Stade de France, les roses d’un côté avec leurs drapeaux, les marines avec leur pull sur les épaules de l’autre. Un public qui ne risque pas d’envahir le terrain. Ça tape dans les mains ça siffle. Une ola se prépare à coups sûr. Comme à Roland Garros, les stewarts attendent un arrêt de jeu pour faire asseoir les retardataires.

On aurait aimé une banderole “Pisteurs, Chômeurs, Alcoolos : Bienvenue en Savoie” malheureusement le public n’est pas au rendez-vous. 2/10

Commentaire: un magnifique duo Emmanuel Petit, Kader Boudaoud capables d’amener leur expertise technique et une émotion sans pareil. Kader Boudaoud est à bloc, il la joue cocorico: “François Hollande et Noël Le Graaaét”, prononciation impeccable. Par contre Kader nous a pas gratifié d’un « ssabir rrrlifa » bien prononcé, comme tous les amateurs de streaming apprécient. Malheureusement la sauce ne prend pas. 3.5/10

Florilège:

  • “L’intervention de… Haa il est pas hors-jeu… Ha oui. Hooooooo, hoooooooo, HOOOOOO.”
  • “Haa l’attaquant Malien. Un mètre quatre-ving quatorze.”
  • “C’est bien! Sur les premières fautes, les arbitres ne sont pas là pour faire les gendarmes.”
  • “On va vous faire découvrir cette finale autrement avec le service des sports de France 2”
  • “Les milieux de terrains sont un petit peu aux abonnés absents.” 95% de récupération dans le rond central.
  • “Ya du talent devant avec Saivet, avec Cheick Diabaté évidemment”, putain l’année prochaine t’auras des équipes en Ligue 1 avec des attaques Ibra,Pastore,Lavezzi,Lucas et Falcao,Rodrigues,Moutinho. S’il te plaît Kader, va réviser la définition du mot “talent”!
  • Parlant des limites financières de l’ETG: “Evian s’inscrit dans la nouvelle politique économique qu’il y a dans le football moderne”, Dmitry a tweeté: “Mdr #petit”.
  • “Oh quelle superbe passe… je me rappelle plus qui a fait cette passe.”

Météo: un temps maussade, peu propice à la pratique du football, qui n’a donc pas rappelé les plus grandes finales de la mythique Coupe de France. Se taper le RER B, station Plaine Saint-Denis pour risquer la douche, mauvais esprit. 4/10

La pelouse: pour voir du jeu, il faut un beau terrain. La FFF l’a bien compris et a préféré passer avant les rugbymen. Pelouse impeccable, à l’anglaise. 9/10

Le Trio arbitral: arborant la traditionnelle tenue jaune fluo si chère à nos amis épileptiques, les arbitres ont rendu une copie correcte, malgré quelques problèmes de communication. 7/10

Les sponsors stade: Carrefour, PMU et Brioches Pasquier ont tout misé sur ce match de gala. Ça sent bon la France qu’on aime, celle des Quevilly et autres Carquefou. 7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s