Faites entrer l’accusé: Christian Jeanpierre

Christian Jeanpierre est né le 9 avril 1965 et évolue sous la couverture de journaliste sportif depuis 1999. Comme tous les grands criminels, son nom est également un prénom (Emile Louis, Guy Georges, Patrick Sebastien…). Propulsé aux commandes du « commentaire » sportif sur TF1 (lol) à la mort tragique du grand Gilardi, il parvient à s’imposer là ou David Astorga, malgré un charisme envoutant échoua, faute de temps de parole.

Alors Arsène, cette pelouse?

Christian Jeanpierre est une véritable plaie, aussi bien par son comportement que par son incompétence. Tant qu’il est cantonné au matches de l’EDF, il est parfaitement inoffensif. Mais lorsque TF1 décide de diffuser la Ligue des Champions, la France du Foot pleure, et la Redac avec elle. Il parvient l’incroyable exploit de nous faire regretter l’analyse de Christophe Dugarry, commentant un PSG-Bordeaux (pour ce qui veulent revivre ce genre de torture, c’est ici).

Christian a construit sa légende sur de nombreuses punchlines dont il a le secret, et qu’il utilise pour structurer son commentaire. Par-dessus ces gimmicks de base, il ajoute des phrases chocs pour varier, un bon décalage de 2 minutes sur le jeu en cours parce qu’il parle avec Arsène, et de nombreux cris lorsqu’il est perdu.

Florilège de citations très (trop) récurrentes de CJP:

  • « [nom du joueur] peut êêêêêêêtre ! »
  • « [nom du joueur] Atteeentioooooon ! »
  • « [nom de l’équipe] se remet à l’attaque, avec ce diable de [nom du joueur] »
  • « Héhéééé » ou « Hohoooo »
  • « Dans cette forêt de jambes ! »
  • « C’est sifflé en Angleterre ça Arsène? »
  • « N’oubliez pas dimanche 11h Téléfoot avec un interview exceptionnel de [Messi ou Ribéry ou Eto’o ou Gourcuff] »
  • « [nom du joueuuuuuuuuuuuuuuuuuuuur] ! » Passe de [autre joueur] pour [encore autre joueur]

Intégrale ici.

Récompenses:

En octobre 2010, il est élu par les lecteurs des Cahiers du Football, Micro de Plomb 2010, distinction ironique qui « récompense » le pire commentateur de l’année.

La Coupe du Monde de Rugby 2011 – l’heure de la révélation

Alors qu’il aurait dû raccrocher le micro depuis plus de 10 ans, CJP est propulsé dans un univers qu’il ne connait pas (ce qui ne le change pas trop du Football), le Rugby. Grâce à un comité brainstorming mené de main chevrotante par un Nonce Paolini sous crystal meth, CJP est désigné commentateur de la Coupe du Monde de Rugby 2011.

Le cauchemar commence, et est d’autant plus atroce que la France ira jusqu’en Finale et se fera enculer par l’arbitre, ce qui, pour le spectateur, sera l’équivalent d’une double péné anale.

CJP ne connait même pas les règles et de nombreuses associations se plaignent de son incompétence notoire, notamment à cause de son pétage de plomb lors de Pays de Galles – Afrique du Sud (vidéo ci-dessous).


Les Springbroks sont en difficulté et à six minutes du terme, les Gallois manquent un drop. Tout le monde l’a vu, sauf Christian Jeanpierre qui commence à s’emballer comme si les Gallois étaient en train de réaliser l’exploit du siècle! 

La réaction ne s’est pas faite attendre et ainsi fut inventé le Bingo Jeanpierre.

Un jeu pour les petits et les grands.

CJP est malheureusement encore aujourd’hui en train d’être pénible et de ne pas se la boucler sur TF1, notamment sur TéléFoot. Et ça fait 12 ans que ça dure…

Publicités